Surgères : un crash test demain matin pour sensibiliser les jeunes aux dangers de la route

Une voiture lancée à 50km/h sur un scooter à l’arrêt. C’est l’image spectaculaire qui sera proposée demain matin à Surgères. Il s’agit d’un crash test pédagogique qui viendra conclure une semaine d’actions de prévention de la Sécurité routière auprès des jeunes de la Communauté de communes Aunis Sud. Jean-Luc Pinsat est maréchal des logis chef à la brigade motorisée de Marennes. Il nous explique le déroulement de cette opération :

Sur cette opération, l’objectif est bien de cibler les jeunes de moins de 24 ans, sur-représentés parmi les victimes d’accidents de la route en Charente-Maritime. Et de Surgères en particulier où les accidents mortels sont plus nombreux qu’ailleurs, comme le souligne Jean-Manuel Nieto, coordinateur départemental de la Sécurité routière :

Le rendez-vous est donné à 10h30 à l’esplanade du château à Surgères. Une présentation précèdera le crash-test qui sera suivi d’un débriefing avec le public.

23Nov/17

L’île d’Oléron accueille à partir de demain les 3e Rencontres agricoles inter-îles

Un évènement qui doit rassembler jusqu’à dimanche plusieurs structures associatives et des agriculteurs volontaires des îles de la façade atlantique, réunis au sein du Réseau Agricole des îles atlantiques. Ce dernier ayant pour pour vocation d’alimenter une réflexion et une action sur l’avenir de l’agriculture en territoire insulaire. Les Rencontres se dérouleront au Village Vacances de la Martière à Saint-Pierre d’Oléron. Cette année, les échanges porteront sur le foncier agricole.

23Nov/17

La venue de Marine Le Pen le 2 décembre à Saintes confirmée

Un communiqué de la Fédération départementale du Front national indique que la présidente du parti sera de passage dans le département ce jour-là, dans le cadre de sa grande tournée des fédérations. L’ensemble des élus et cadres et de nombreux militants seront présents pour la recevoir, notamment Jean-Lin Lacapelle, Philippe Olivier et Jordan Bardella.

Une crèche évacuée hier après-midi à Saint-Pierre-d’Oléron

Une fuite de gaz est survenue suite à des travaux dans la chaufferie. L’alerte a été donnée vers 14h30. Et les pompiers ont dû procéder à l’évacuation de 40 enfants et 14 adultes présents dans l’établissement de la rue Pierre-Mendès France. Ils ont trouvé refuge dans le collège situé à proximité, le temps de l’intervention des secours.

Les CCI de Rochefort et La Rochelle redoute la baisse annoncée de leurs ressources

Les CCI de Rochefort-Saintonge et La Rochelle vont bientôt manquer de moyens. Le Sénat doit examiner à partir d‘aujourd’hui le projet de loi de finances 2018, qui prévoit notamment une baisse de 17% des ressources des Chambres de commerce et d’industrie. Une décision brutale qui inquiète les présidents des deux chambres charentaises-maritimes. Ces derniers en appellent aux parlementaires, au gouvernement et au Président Macron. Carole Effenberger :

Les CCI de Rochefort et La Rochelle notent qu’elles sont bien décidées à participer à la réduction de la dépense publique, avec des efforts de mutualisation des services. Elles sont engagées depuis cet été dans une démarche de fusion pour créer la CCI de la Charente-Maritime.

L’Eguille-sur-Seudre : il sauve un commerce après une reconversion


Un tailleur de pierre devenu épicier sauve un commerce de proximité à l’Eguille-sur-Seudre, en presqu’île d’Arvert. C’est l’histoire de Mathieu Jobit, 41 ans, ancien ouvrier du bâtiment pendant 12 ans à Pons, qui a dû cesser son activité pour des raisons de santé. Ayant la bosse du commerce depuis tout jeune, il s’est reconverti. Il nous raconte son parcours :

Domicilié à l’Eguille-sur-Seudre, Mathieu a eu ensuite l’opportunité de reprendre le commerce multi-service de cette commune de 900 âmes, en tombant par hasard sur une annonce du Boin coin. Aidé par Pôle emploi, il a contacté une dizaine de banques avant d’obtenir un prêt, et reprendre cet été le commerce, après plusieurs mois de fermeture. Et le succès a été immédiat :

Et pour ce faire, Mathieu mise sur des produits de qualité et de proximité :

Parce qu’il participe au maintien d’un service de proximité, Mathieu Jobit va prochainement recevoir une aide de 8 000 euros de la Région Nouvelle-Aquitaine. De quoi lui permettre d’entreprendre des travaux d’isolation et l’achat d’un véhicule pour démarrer un service de livraison à domicile.