Oléron

Le dico du patois oléronais vient de paraître

Un peu de folklore avec un nouveau venu dans le monde de l’édition locale : le dictionnaire du patois oleronais. 251 pages pour se replonger dans cette pure tradition insulaire. Michel Nadreau, l’auteur, a cédé ses droits à titre gratuit à l’association Oléron d’abord. Il existait bien un dictionnaire du patois saintongeais ou même de fables charentaises, mais rien sur le patois oleronais. Une langue bien spécifique que souhaite préserver Jacqueline Ricou, la présidente de l’association :

Déjà plus de 50 exemplaires ont été vendus en quelques jours. Pour se procurer le livre, au prix de 12€80, on peut contacter le 06 71 76 04 22 ou par mail à oleron.dabord@orange.fr

Dernière étape du programme de réfection des déchetteries de l’île d’Oléron

A partir de lundi et jusqu’au 16 février, celle de Saint-Pierre sera exceptionnellement fermée pour cause de travaux. Les usagers seront invités à se rendre aux déchèteries de La Brée-les-Bains et du Château-d’Oléron déjà réhabilitées. Ces travaux vont permettre de fluidifier le trafic grâce à une entrée et une sortie distinctes, et surtout d’accroître les filières de tri avec la création de trois quais supplémentaires, passant de 8 à 11. On écoute le président de la Communauté de communes de l’île d’Oléron Pascal Massicot :

La restructuration du site était programmée suite au démantèlement de l’usine d’incinération qui était opérationnelle depuis 1975, et arrivée à son terme le 31 mai dernier. A noter que chacune des déchetteries de l’île d’Oléron accueille environ 90 000 passages par an.

Oléron : face à la fronde anti-Mc Do, les partisans de l’enseigne se mobilisent

Ils ont organisé un premier rassemblement samedi à Dolus, afin de fédérer au-delà des réseaux sociaux tous ceux qui sont pour l’implantation d’un restaurant Mc Donald’s dans la commune. La communauté compte déjà 3 000 membres sur Facebook. Celle-ci regrette aujourd’hui la décision du maire Grégory Gendre qui refuse toujours de délivrer le permis de construire à l’enseigne, malgré une décision de justice. Ce dernier a fait appel et doit payer le temps de la procédure une astreinte de 300 euros par jour. Ce que ne comprend pas Valérie Vanrechem, commerçante et porte-parole du mouvement :

Une décision de justice qui risque donc de coûter très cher à la commune, et pourtant rien ne semble infléchir la décision du Maire Gregory Gendre. Daniel Pattedoie, élu d’opposition à la mairie de Dolus, accuse le coup :

Bien que très déçue, pas de quoi cependant décourager Valérie Vanrechem :

La première tentative d’implantation d’un Mac Donald’s sur l’île d’Oléron remonte à 2008, mais à l’époque il s’agissait de la commune de Saint-Pierre-d’Oléron. Le maire avait été contacté à deux reprises et avait également fait savoir qu’il n’était pas favorable à l’implantation de l’enseigne. En ce qui concerne Dolus, la justice a tranché, l’affaire est en suspens et les pro-Mc Do se sont cette fois-ci fait entendre. Tandis que les anti s’organisent de leur côté en collectif. Affaire à suivre.

Oléron : les marins de La Cotinière posent de nouveau nus pour un calendrier

Ils ont accepté de jouer le jeu une 2e fois et de se présenter dans le plus simple appareil pour illustrer l’édition 2018. Pas frileux, ils ne se sont pas fait prier pour dévoiler leurs parties les plus intimes, galvanisés par le succès du premier calendrier en 2017. On écoute Mélanie Nantur, à l’initiative du projet :

Le calendrier 2018 est en vente au prix de 5 euros + 2 euros de frais de port chez les commerçants de la Cotinière et sur la page Facebook des commerçants de la Cotinière ou celle des Marins de la Cotinière se dévoilent. Une 3e édition devrait voir le jour l’an prochain, mais avec un calendrier allant de septembre à septembre pour intéresser la clientèle touristique.