<p style=”text-align: justify;”>C’est une vague de suppression de postes qui passe mal. Les villages de vacances Azureva ont annoncé un plan national de sauvegarde de l’emploi qui va supprimer 253 postes sur 495 CDI en France, soit 64% de l’effectif. En Charente-Maritime, le coup est encore plus dur puisque 80% des postes seront supprimés, soit 26 sur les 33 CDI répartis entre Fouras, Ronce-les-Bains et l’île d’Oléron. Cette situation, qui date tout de même de 2005, aurait pourtant pu être évitée selon Pascale Verel, déléguée syndicale Force Ouvrière à Azureva :</p>
[audio:http://www.helenefm.com/wordpress/wp-content/uploads/2015/06/Verel-Azureva.mp3] <p style=”text-align: justify;”>Les suppressions de postes prendront effet à la fin de la saison, soit vers octobre ou novembre. Un plan de départs volontaires a été mis en place avec des compensations et un accompagnement.</p>