A Marennes, le Festival des cultures francophones fait son retour pour une 6e édition du 5 au 8 novembre. Au menu : une pièce de théâtre, un spectacle d’humour et de la danse. La billetterie ouvre aujourd’hui.
Le thème choisi cette année : “les francophones inattendus”, et inattendus les spectacles proposés par cette 6e édition le sont. Avec tout d’abord le jeudi 5 novembre la pièce intitulée « Et l’Acadie Majesté ? Louis XV et le Canada Français : des amours contrariées». Une grande fresque historique qui permet aux spectateurs, témoins des coups du sort qui se succèdent, de comprendre comment la France a été amenée à se séparer de son « Canada ». Une pièce de théâtre jouée par des comédiens français et canadiens. C’est à voir à l’Estran à 20h30.
De la musique humoristique ensuite à la Bigaille le vendredi 6 novembre à 21h avec « Le pianiste sur une botte de foin » interprété par Serge-André Jones, artiste québécois. Ce spectacle d’humour est construit avec des compositions originales. Il relate avec un brin de philosophie et de bonne humeur, la réalité stimulante et colorée d’un artiste pianiste installé dans la région Chaudière-Appalaches.
Et enfin de la danse, avec « Fragment d’un discours lumineux » par la compagnie danse en l’R sur une chorégraphie d’Eric Languet. Ce dernier accompagné du danseur Wilson Payet, invite à travers ce spectacle, à porter un autre regard sur le handicap. Rdv le dimanche 8 novembre à 16h à l’Estran