isabelle pagenelle

La procureure Isabelle Pagenelle. (photo Julien Bonnet)

Les suites de l’accident mortel qui a coûté la vie à six adolescents hier à Rochefort. Le conducteur du camion, à l’origine de la collision avec un car scolaire près du port de commerce, devrait être déféré demain devant le parquet de La Rochelle en vue de sa mise en examen. Une information doit être ouverte pour homicides et blessures involontaires à l’encontre de ce jeune homme âgé de 23 ans.
La procureure de la République de La Rochelle Isabelle Pagenelle a livré les derniers éléments de l’enquête en fin de matinée aujourd’hui. Selon le témoignage d’un automobiliste, le chauffeur du camion roulait avec sa ridelle ouverte avant l’accident. Il a même dû faire un écart pour l’éviter. Durant sa garde à vue qui a été prolongée, le conducteur du poids lourd, salarié de la société Eiffage, a évoqué un dysfonctionnement qui devra être avéré. Les précisions de la procureure Isabelle Pagenelle :

[audio:http://www.helenefm.com/wordpress/wp-content/uploads/2016/02/Pagenelle-chauffeur-camion.mp3]

L’enquête devra confirmer s’il y a bien un lien avec l’ouverture de la ridelle et si celle-ci était déjà ouverte au moment du départ du camion. Pour rappel, la ridelle est la partie latérale du camion qui est venue littéralement découper le bus à l’horizontal.
Concernant le chauffeur de bus, aucune charge n’a été retenue contre lui. Il a donc été remis en liberté. Ce dernier a expliqué aux enquêteurs n’avoir vu la ridelle ouverte qu’au dernier moment. Isabelle Pagenelle :

[audio:http://www.helenefm.com/wordpress/wp-content/uploads/2016/02/Pagenelle-chauffeur-bus.mp3]

A propos de l’identification des corps des six victimes, la procureure a indiqué que la liste provisoire établie hier était bien rendue définitive aujourd’hui, après comparaison ADN avec les familles. Mais elle n’a pas souhaité communiquer sur leurs identités.
Le bilan définitif est donc de six morts âgées de 15 à 18 ans, et deux blessés âgés de 16 ans. Parmi les victimes : deux étaient originaires de Rochefort, deux de Marennes, deux de Tonnay-Charente. Les corps pourraient être restitués aux familles ce week-end.